Les frais de notaire sont importants pendant l’achat d’un bien immobilier. Vous devrez au plus tard les régler pendant l’authentification de l’acte de vente. Il faut en effet régler les frais, peu importe le type de construction que vous achetez. Évitez toutefois de vous précipiter pour éviter de vous perdre pendant le calcul des frais de notaire.

Prenez avant tout note des catégories de frais de notaire

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir que les frais de notaire peuvent être divisés en différentes catégories. Vous pouvez principalement prendre note de certains facteurs comme les droits et les taxes à payer. Ceux-ci sont liés au montant que vous devrez payer auprès du Trésor public et des collectivités locales.

Il y a ensuite les débours ainsi que les frais annexes que le notaire a déjà réglés à l’avance. Vous devrez par exemple prendre en compte les pièces administratives qui sont indispensables pendant les procédures. Il ne faut pas non plus négliger les honoraires du notaire qui seront fixés par l’État chaque année. Il reste enfin la contribution de sécurité immobilière. Cette dernière somme est liée à la publicité foncière ainsi que les actes authentiques pour assurer l’enregistrement de l’achat.

Ne négligez pas le barème pour les frais de notaire

Vous devrez partir de différents barèmes avant de faire le calcul des frais de notaire. En effet, vous serez amené à prendre plusieurs tranches en compte avant de vous lancer. Vous éviterez de cette manière de vous perdre pour la réalisation des opérations. Vous pouvez parfaitement prendre note des différents taux suivants pour le barème :

  • 3, 945 % pour un achat de 6 500 €
  • 1, 627 % pour un bien de 6 500 à 17 000 €
  • 1,085 % pour un bien de 17 000 à 60 000 €
  • 0,814 % pour un bien supérieur à 60 000 €

À souligner qu’un autre taux de 2 à 7 % peut s’appliquer si vous achetez un logement neuf ou ancien. Vous pourrez en effet vous informer sur les différentes caractéristiques de la construction avant de l’acheter.

Est-il possible de faire baisser les frais de notaire ?

Vous avez envie de faire baisser les frais de notaire ? Notez que cela peut se faire avec facilité à condition que vous achetiez un logement neuf. Vous profiterez de cette manière de droits de mutation plus faible pendant la transaction. Vous pourrez aussi profiter d’un tel avantage si vous achetez une habitation en cours de construction. Vous devrez toutefois vous préparer à réaliser les travaux jusqu’à la fin pour obtenir le bâtiment de vos rêves.

Vous pourrez aussi baisser vos factures si vous dissociez le bien immobilier du mobilier qui s’y trouve. Il ne faut pas hésiter à demander la mise en vente des meubles par l’ancien propriétaire. Cela peut s’avérer efficace pour faire baisser les frais de notaire. Une autre pratique à ne pas négliger est de régler les frais d’agence. Cette pratique peut impacter directement sur votre calcul de frais de notaire.

Engagez deux professionnels : quel impact sur les frais de notaire ?

Il est plus facile de traiter le dossier si vous avez un seul notaire pour vous en occuper. Notez toutefois que le vendeur peut décider d’engager un second pour l’épauler. Cela n’est pas obligatoire, mais fait partie de ses droits. Une telle décision dépend uniquement de la confiance qui règne entre vous et le vendeur.

Vous pouvez en effet jouer sur votre relation pour éviter l’intervention d’un second notaire. Notez par ailleurs que le fait d’avoir deux intervenants sur le dossier ne veut pas dire que vous allez payer plus.

Vous êtes libre de demander à l’autre partie de prendre part au paiement des frais s’il engage un second. Il doit en particulier régler les honoraires du notaire qu’il décide d’engager. Les frais administratifs n’augmenteront pas, peu importe le nombre de notaires sur le dossier.