Le travail est indispensable à la survie de tout être. En Europe comme ailleurs, le chômage ne manque pas. Nombreux sont les jeunes qui sombrent dans la délinquance par manque d’emploi. Agir dans le sens de l’amélioration de la situation de la population en ce qui concerne le problème du travail est donc nécessaire. L’État européen s’implique donc dans la lutte en mettant sur pied des réformes de travail. Quelles sont ces réformes ? Voici un article qui vous renseigne sur ce sujet.

Objectif du ministre du Travail

Les objectifs premiers de la ministre du Travail dans la mise en place des réformes de travail sont multiples. D’abord, elle vise à lutter contre la précarité. La précarité est en effet  la situation d’une personne qui ne bénéficie d’aucune stabilité d’emploi, de logement et de revenu. Lutter contre cette situation permet d’offrir l’espoir à la population sur d’éventuels changements dans les jours à venir. Ensuite, réduire le chômage lié aux changements économiques, sociaux ou démographiques est l’une des nombreuses solutions que visent les réformes pour améliorer la situation de l’emploi. Par ailleurs, permettre aux entreprises privées comme publiques de bénéficier d’une main d’oeuvre jeune et valide est également l’une des nombreuses raisons pour lesquelles les réformes ont été prises par l’État européen. La ministre espagnole Yolanda Díaz vise d’ailleurs à tout mettre en œuvre pour “révolutionner” le marché du travail.

Promouvoir le télétravail au même titre que le travail en présentiel

Avec internet qui fait des merveilles sur plusieurs domaines aujourd’hui, il est possible de travailler depuis le domicile. Désormais, les télétravaux leur seront reconnus au même titre que les autres. Ils sont dorénavant vus et considérés comme des salariés de plein droit. Pour rendre plus formel ce secteur de travail, une loi a été prise septembre dernier (loi sur le télétravail) pour accompagner les personnes dépendantes du travail sur le net; les livreurs de plateformes de livraison à domicile en sont un exemple. Notez qu’en Europe, la révolution du marché du travail que vise l’Europe peut vraiment changer la situation de précarité dans laquelle vivent la plupart des chômeurs.

Revoir les modes d’embauche

Pour mieux faciliter l’accès à l’emploi, l’État prévoit dépoussiérer le Code du travail. Dépoussiérer le code du travail, servira principalement à réduire les modes d’emploi. Les modes d’emploi seront désormais simplifiés sous trois formes de contrats : contrat de formation, contrat indéfini  ou contrat temporaire. Des modes de fonctionnement et de requalification sont aussi prévus pour mieux adapter et réorienter les salariés de secteurs en reconversion.

Retenez que ces réformes tant bien que mal, vont rendre plus accessible le marché du travail. Ils vont apporter de la souplesse aux entreprises en plus de régler la situation des jeunes. Le travail sera plus accessible et la révolution va permettre aux salariés de mieux gérer les situations de crises. Les crises sanitaires comme le covid 19 ont aujourd’hui occasionné un pic du taux de chômeurs. Pour donc transformer convenablement le marché de l’emploi et mener à bien la lutte contre la précarité, l’abandon du modèle périmé et des pratiques dysfonctionnelles et incorrectes est primordial.